L'encyclopédie des Comics qui ont marqué nos générations

ComicsGen » Encyclopédie » Personnages » Martian Manhunter

MartianManhunter03

n°01494

Carte d'identité

Martian Manhunter

Nom :
J'onn J'onzz 
Identités:
J'onny Appleseed ; Zhahn Zhownz ; John Jones ; Johanh Johnson ; Jean Jones ; Marco Xavier ; Joan J'onnz ; Secrétaire d'Etat Kaliakos ; Isobel de la Rosa ; Goldie Johnson ; Paolo ; Tomasso; William Dyer ; Yuchiro Takata ; Hino Rei ; Josh Johnstone ; Mrs Klingman ; Betty Nehring  
Race :
Autre  
Classe :
Dirigeant , Extra-terrestre , Mentaliste  
Sexe :
Homme 
Statut :
Rien à signaler 
Poids :
110 Kg 
Taille :
2,00 m 
Cheveux :
Chauve 
Yeux :
Rouges 
Base :
Applex City ; Chicago, Illinois ; Middleton, Colorado ; Denver, Colorado; Detroit, Michigan ; Brooklyn, New York City, New York 

 

Surnoms :
Martian Manhunter Actuel , Le Dernier Fils de Mars ; Fernus le Brûlant ; Le Limier Martien ; J.J. ; Jolly Green Giant ; Lumière à la Lumière ; Manhunter ; Big Doof ; Le Spectre de Bronze ; Bloodwynd II ; Le Couteau Suisse des Super-Héros ; M.M. ;; Le Grand Vert ; Brainwave III ; Charley Dimes ; Le Guerrier de Jade ; Le Fils de Mars ; Le Dernier Martien ; Le Détective Martien ; Le Chasseur de Marshmallows ; Mon Martien Favori ; Blockbuster III
en V.O. :
The Last Son from Mars ; Big Green Buddy ; Light to Light ; The Son from Mars ; Big Doof ;The Swiss Knife of the Super Heroes ; The Bronze Wraith ; The Big Green ; The Last Martian ; The Martian Detective ; The Marshmallows Hunter ; My Favourite Martian ; The Jade Warrior ; Blockbuster III 

Cachet de l'éditeur

D/C

Il est le coeur de la Ligue des Justiciers : sa conscience, celui qui a fait partie de presque toutes les versions de la JLA. Malgré sa longue expérience sur Terre, il continue à s'y sentir étranger et à se rappeler de sa vie sur Mars. J'Onn est peu démonstratif au point de paraître froid avec les autres, mais au fond il est très attaché à la Terre et à ses compagnons.

C'est également un tacticien doué, un brillant détective, un leader et un excellent combattant au corps à corps.

J'Onn est, comme tous les Martiens, télépathe et capable de changer sa forme, car il contrôle sa structure moléculaire, ce qui lui permet de devenir également invisible ou intangible ou dur comme le diamant. Son métamorphisme le rend également capable d'augmenter apparemment sans limite sa taille, de se liquéfier, d'étendre ses membres ainsi que de modifier ses vêtements. Sa télépathie lui permet de transmettre ses pensées, de lire celles des autres, de détecter la présence d'un individu, de se protéger lui-même ou d'autres personnes d'un scan mental, de projeter des illusions, induire le sommeil par suggestion, d'effacer les souvenirs et de lancer un assaut mental qui réduit cette capacité pour un temps. Ce pouvoir inclut également une grande capacité de suggestion appelé le Grand Don qui lui permet de réaliser de façon illusoire le plus grand rêve d'autrui, don qu'un Martien ne peut utiliser qu'une seule fois au cours de sa vie. Grâce à sa télépathie, J'Onn peut également établir un réseau télépathique entre plusieurs personnes afin qu'ils puissent communiquer mentalement. Le Martien a d'ailleurs fréquemment recouru à ce procédé lors des missions de la Ligue des Justiciers. A noter que si J'Onn est reconnu comme l'un des plus puissants télépathes de la Terre, on ignore si toutes les aptitudes psychiques décrites ci-dessus sont communes à son espèce ou si certaines lui sont propres notamment en raison de sa longue pratique. A l'instar de tous les Martiens, il possède une force herculéenne, une invulnérabilité, une immense endurance, une vitesse supersonique, des sens hyperdéveloppés, des réflexes fulgurants, la capacité de voler, un souffle surpuissant et la vision martienne. Cette dernière faculté consiste en l'émission de rayons X, infrarouges ou de faisceaux d'énergie pouvant perforer l'acier ainsi qu'en une vision télescopique, microscopique et de tout le spectre électromagnétique. Il peut se passer de nourriture, d'eau et d'air pendant de très longues périodes voire indéfiniment. Son espérance de vie est nettement plus grande que celle des Terriens, sa physiologie particulière le faisant vieillir beaucoup plus lentement. Comme tous les Martiens, il récupère très vite de ses blessures, son intelligence est d'un niveau supranormal, ce qui le rend notamment omnilingue. Enfin J'Onn J'Onzz possède neuf sens, apparemment propres, qui lui permettaient à une époque de voir l'avenir. On ignore s'il a encore ce pouvoir, de même que celui de respirer sous l'eau et la télékinésie. Sa principale peur et faiblesse est le feu, au départ uniquement sous sa forme martienne, qui lui ôte ses pouvoirs, voire peut le tuer. Enfin si son système nerveux était déréglé, son corps perdrait aussitôt sa consistance et J' Onn se transformerait en une masse gélatineuse.

Biographie

J'Onn J'Onzz, Lumière dans la Lumière dans sa langue natale, est un Martien Vert né il y a plus de trois siècles sur la planète rouge, appelée Ma'aleca'andra en martien, en même temps que son frère jumeau Maléfic alias Ma'alefa'ak, Ténèbres dans le Coeur, cas rare chez ce peuple extraterrestre. Ces noms semblent d'ailleurs avoir été choisis par leur mère voyante en guise d'avertissement pour le rôle essentiel que ses fils étaient appelés à jouer quant à la perpétuation de leur peuple. La suite de son histoire a par la suite fait l'objet de nombreux remaniements et compléments tout au long de ses plus de cinquante ans d'existence. Durant sa jeunesse, il se lia d'amitié avec Kanto, l'assassin personnel de Darkseid, les Apokoloptiens étant venus sur Mars en se faisant passer pour de pacifiques visiteurs alors que leur venue était uniquement motivée par la quête obsessionnelle de leur maître de l'Equation de l'Anti-Vie, après la trève conclue avec la Nouvelle Génésis. Ainsi Kanto mena finalement un assaut et enleva de nombreux Martiens, y compris des enfants et son père, membre du Conseil planétaire et savant. J'Onn J'Onzz aida sa mère à délivrer les captifs mais son père fut tué lors du sauvetage et lui demeura piégé sur Apokolips.

Parvenant toujours à échapper à Darkseid les nombreuses années qui suivirent, le Martien Vert sympathisa avec le scientifique génial Himon qui lui transmit son savoir. En fin de compte, lassé de ne pouvoir le capturer, le Seigneur et Maître d'Apkolips le ramena sur Mars où J'Onn suit l'exemple de sa mère en rejoignant les Manhunters, un corps faisant à la fois office de police et d'armée qui traquait les [Martiens Blancs] et les Martiens Verts criminels. Plus tard il rencontra et épousa une jeune Martienne, M'yri'ah, qui lui donna une fille K'hym, le couple s'établit avec leur enfant dans une modeste maison. Peu après son mariage, Ma'alefa'ak, qui se sentait rejeté par ses congénères à cause de sa mutation, tua leur mère et se révéla être un traître à la solde de Darkseid. Plus d'une décennie à la suite de ce tragique événement, en survint un autre encore plus dramatique qui scella comme prévu à leur naissance le destin des jumeaux martiens : privé de ses capacités télépathiques comme punition d'un précédent viol mental, Malefic créa à l'instigation de Darkseid, la Malédiction d'H'ronmeer, du nom du dieu martien du feu et de la mort, une peste mentale à l'origine de la disparition de cette splendide civilisation.

Réagissant à l'énergie télépathique, le virus se transmit d'un hôte à l'autre à chaque fois qu'ils utilisaient leurs pouvoirs psioniques et exploita leur peur innée des Martiens du feu pour provoquer chez eux un stress psychosomatique si intense que leurs corps et leurs esprits s'enflammèrent littéralement. Dans les premiers jours de la Grande Peste, ceux qui n'avaient pas encore été contaminés se réunirent pour déterminer l'origine de l'épidémie, se demandant si elle était naturelle ou bien avait été créée. Ma'alefa'ak, le seul dont l'esprit n'était pas ouvert aux autres, fut rapidement soupçonné et la décision fut prise de le mettre à mort. J'Onn refusa d'apporter du crédit à cette hypothèse, et, trouvant que les preuves à l'encontre de son frère jumeau était par trop circonstancielles, décida d'aller voir sur place à la Cathédrale Centrale d'Energie pour se faire sa propre idée et découvrit que ses pairs avaient raison : Malefic était décidé à exterminer totalement son espèce. Alors que son jumeau se réfugia dans sa forteresse de feu, J'Onn J'Onzz partit prévenir sa femme et sa fille, ayant compris le mode de propagation de la Malédiction d'H'ronmeer.

Il tenta ainsi de convaincre M'yri'ah ne pas utiliser sa télépathie mais lorsque K'hym, déjà infectée, appela sa mère ne put s'empêcher de lui ouvrir son esprit et fut à son tour contaminée. Impuissant, le Manhunter vit en peu de temps sa fille et son épouse mourir brûlées sous ses yeux et le choc fut intense au point de lui faire presque perdre la raison. Fou de rage, J'Onn partit ensuite venger la mort de sa famille et de son peuple en allant à la Cathédrale, bien décidé à tuer son frère, même au prix de sa propre vie et finalement l'enterra sous le Mont Olympe, la plus haute montagne de Mars. Le Manhunter passa ensuite un temps indéfini, allant de quelques mois ou années à plusieurs siècles à errer sur sa planète désolée, en enterrant ses congénères selon les rites funéraires martiens, et prit à l'occasion l'apparence de certains d'entre eux pour tromper sa pesante solitude en se donnant l'illusion qu'ils étaient toujours en vie. Il aurait sans doute passé le reste de la longue existence de cette manière sans l'intervention du Docteur Saul James Erdel, un savant terrien rêveur qui pensait avoir construit un appareil de communication avec les extraterrestres.

Mais la machine était en réalité un téléporteur intersidéral qui, une fois activé, en 1955, arracha d'un rayon J'Onn aux sables rouges de Mars pour l'amener dans le laboratoire de Middleton dans le Colorado où le choc de sa brutale apparition fit mourir le docteur Erdel d'une crise cardiaque, laissant l'extraterrestre seul sur une planète étrangère avec une technologie de téléportation défectueuse. Dans une version plus récente, issue de la mini-série « Martian Manhunter » en 1988, qui revisita les origines du personnage, le Manhunter, encore sous le choc de la téléportation et de la perte de ses proches, perdit la raison et mit en pièces le téléporteur, laissé par son peuple auparavant lors d'une précédente sur Terre, lorsque le savant lui proposa de le ramener chez lui. L'angoisse de l'extraterrestre créa un lien psychique avec Erdel, qui, pour guérir son invité de son traumatisme, en usa pour créer dans l'esprit de celui-ci un passé très différent issu des romans d'auteurs de science-fiction tels que Ray Bradbury et Edgar Rice Burroughs dont il était friand et du subconscient de J'Onn J'Onzz. Dans cette histoire basée une mystérieuse Flamme Bleue, Mars était l'objet d'une guerre civile pour le contrôle de la planète entre deux factions rivales.
L'une était constituée des Martiens du désert, avec J'Onn J'Onzz pour chef militaire, et l'autre des habitants des pôles dirigés par le Général Blanx, inspiré des mythes anciens des Martiens Blancs et qui défit le précédent en combat singulier, le contraignant à s'exiler sur Terre. Après que son ennemi eut exterminé le reste de son espèce, J'Onn demeura le Dernier des Martiens et fut forcé d'adopter la Terre comme son nouveau foyer. Tombé dans un état catatonique, Erdel instilla dans son esprit des connaissances sur les langues et les coutumes terriennes ainsi que l'idée de prendre une forme plus humanoïde et commencer une nouvelle vie. Puis le scientifique se fit passer pour mort à ses yeux en faisant sauter son laboratoire avec un corps identifié plus tard comme le sien. Impressionné par le détective John Jones qui enquêta sur l'explosion et le décès du savant, J'Onn J'Onzz décida de coller aux basques du policier en étant invisible pour en apprendre plus sur la Terre et l'humanité. Environ un an plus tard, John Jones fut assassiné par un collègue acheté par un ponte du crime contre lequel il était sur le point de témoigner.  Ayant appris tout au sujet du policier au cours de cette année, l'extraterrestre décida de prendre sa place pour faire traduire les coupables en justice.Après avoir vu tout le bien qu'il pourrait faire sous cette identité, J'Onn J'Onzz décida de la garder pour lui-même, inspiré inconsciemment par son passé de Manhunter tandis que des souvenirs subconscients sur la peste télépathique le laissèrent terne et sans esquisser le moindre sourire.

Pendant presque une décennie, le Martien se consacra essentiellement à la lutte contre le crime, à Aplex City, redéfini plus tard d'abord comme Chicago puis Denver. Il dissimula son apparence et ses pouvoirs aux autres sauf lors de ses rares affrontements contre de puissants êtres maléfiques. Pendant son temps libre, l'extraterrestre passa de nombreuses heures à regarder la télévision, le seul médium qui arrivait à le surprendre. Lorsque son équipier découvrit la vérité sur lui en 1968, le héros simula sa propre mort afin de protéger ses amis des ennemis du Martien en mettant en scène le décès du détective John Jones, tué à la vue de tous en service par la Tête de l'Idole de Diabolu, un puissant artefact qui créait des monstres surnaturels. Sentant ensuite l'arrivée d'un petit vaisseau spatial à Smallville, il se rendit sur place pour enquêter et y découvrit un bébé kryptonien mais ne put scanner en profondeur l'appareil. A l'arrivée des Kent, J'Onn se rendit invisible pour ne pas être repéré et, sachant le jeune Kal-El en sécurité avec le couple, laissa ce dernier le prendre avec eux. Se sentant concerné par l'immense puissance que son futur collègue manifesterait un jour, il prit cependant la décision de garder un oeil sur lui avec l'identité de Josh Johnstone sous laquelle les Kent l'embauchèrent comme ouvrier agricole pour les aider à s'occuper de leur ferme familiale. J'Onn passa huit années avec le jeune Clark Kent, afin de voir comment l'enfant s'intégrait à la société humaine et constata en fin de compte qu'il se considérait comme humain.

Le Martien eut d'ailleurs un aperçu de sa nature héroïque du garçon lorsqu'il le défendit contre des voyous racistes à Smallville. Pour continuer à lutter contre le Mal, J'Onn J'Onzz se créa l'identité du Spectre de Bronze et rejoignit Justice Expérience. Seul membre de l'équipe à avoir des pouvoirs, il ne fit cependant usage de son métamorphisme durant la courte durée de vie de l'équipe. En effet, elle fut peu après ses débuts au commencement des années 70 capturée par le Docteur Trapp. Ce dernier menait une vendetta contre la communauté des super-héros et des super-vilains responsables selon lui de la mort de sa femme. Sa rencontre avec le savant le laissa sans aucun souvenir sur son identité et sa vie au cours des deux dernières années et il erra dans les rues des Etats-Unis comme un sans-abri. Lorsque la mémoire lui revint, J'Onn J'Onzz découvrit que tous ses camarades de Justice Expérience avaient été tués par Trapp et, à l'aide de la Société de Justice, il fit traduire ce dernier en justice. La peine liée à la perte de ses amis lui fit faire voeu de renoncer de jouer ouvertement au héros et J'Onn J'Onzz renonça donc l'identité du Spectre de Bronze. Le Martien passa ensuite plusieurs années à combattre la Tête de l'Idole de Diabolu et, après l'avoir défait, adopta une multitude d'identités différentes en parcourant le globe. Il se fit d'abord passer pour Marco Xavier, un playboy international à la tête de VULTURE.

Sa tâche se compliqua lorsque l'authentique Xavier simula sa propre mort mais J'Onn J'Onzz parvint cependant à démanteler l'organisation et resta discret dans sa lutte contre de puissantes menaces. Plus tard, le Martien parcoura la Terre et, selon ses besoins, fut, tour à tour, Tomasso, un chat vénitien, l'homme d'affaires japonais Yuchiro Takata, Big Doof, un super-vilain maladroit, la romancière latino-américaine Isobel de Rosa, Paolo, un enfant des rues brésilien, Mme Klinsman, professeur à l'école de Smallville et la journaliste de Chicago Goldie Johnson. Bien que se considérant comme un super-héros, le plus reconnu dans tout l'hémisphère sud, J'Onn J'onzz, continua à agir dans l'ombre jusqu'à ce que Superman ne se présente publiquement, suivi peu après par Batman et Flash II. Suivant son exemple, il se présenta publiquement sous sa forme extraterrestre au Monde en tant que Martian Manhunter, référence à la fois ses origines et à son métier sur Mars, quelques fois traduit en français par Limier Martien. Peu après, il aida Green Lantern II, Black Canary II, Flash II et Aquaman à repousser une invasion des Appelaxiens et forma avec eux l'équipe DC de référence : la Ligue de Justice. Ses relations avec ses partenaires furent cependant assez tendues, ces derniers se méfiant de lui à cause de ses origines. De son côté, les trouvant trop peu expérimentés comparé à lui, le Martian Manhunter recueillit des renseignements sur eux tout en sympathisant en civil.

J'Onn leur révéla finalement être un Manhunter et fut presque exclu de la Ligue pour avoir tu cet élément avant d'obtenir leur pardon en les sauvant ainsi que la Terre. Peu après la révélation du Martian Manhunter poussa ses camarades à faire connaître les identités secrètes respectives. Longtemps perçu en raison de ses multiples pouvoirs comme le Couteau Suisse des Super-Héros, J'Onn J'Onzz fut au début un remplaçant de luxe de Superman au sein de la Ligue tout comme Green Arrow à l'égard de Batman. Toutefois ce dernier a beaucoup de respect pour lui, le considérant comme un habile condensé de l'Homme d'Acier et de lui-même, de par ses immenses capacités et ses compétences de détective. Au sein de la Ligue de Justice, le Martian Manhunter occupe également un place particulière au sein de l'équipe. En effet si Superman et Batman en sont respectivement le leader moral, garant de son éthique, et le stratège, veillant sur son efficacité sur le terrain, J'Onn J'Onzz a le statut de coeur et d'âme de la JLA, membre fondateur et de pratiquement toutes les moutures, à l'exception notable de la dernière. Plus tard, il découvrit ne pas être l'unique survivant de Mars, lorsque des congénères vinrent sur Terre le chercher pour fonder la Nouvelle Mars. Chef des rescapés, il quitta sa planète d'adoption pour tenter de faire renaître sa civilisation de ses cendres et revit Superman lorsque celui-ci fut téléporté sur la Nouvelle Mars. Il retourna ensuite brièvement sur Terre en vaisseau spatial puis pour demander l'aide de l'Homme d'Acier et du Croisé Masqué pour combattre à ses côtés.

Cettte partie de son histoire semble par la suite été effacée de la continuité par la Crise des Terres Multiples. Trois ans plus tard, le Martian Manhunter joua aux échecs avec Despero avec des membres de la Ligue de Justice en guise de pièces et rencontra à nouveau Superman dans l'espace avant de revenir sur Terre au sein de la Ligue qui avait connu plusieurs démissions. Après une série d'expériences qui lui firent prendre conscience qu'avec ses multiples changements d'identité, il avait laissé tomber certains de ses amis, J'Onn J'Onzz décida de n'en prendre plus qu'une seule, celle de John Jones, cette fois en tant que détective privé. Ce choix le conduisit à expliquer une disparition de vingt ans alors que tout le monde croyait mort, ce qui est contradictoire avec la fin de John Jones relatée plus haut. Lorsque la Ligue de Justice devint la [Ligue Internationale de Justice] sous l'impulsion de Maxwell Lord, le Martian Manhunter resta au sein du groupe, qui était devenu sa seule famille. Durant cette période il révéla que son apparence publique n'est pas la vraie mais un compromis entre une forme humaine et son véritable aspect, plus fin avec une tête pointue et des ailerons rachidiens, que même sur Mars, J'Onn ne prenait qu'en privé, par exemple lors des moments de recueillement ou de méditation ou des relations intimes. Comme autre signe particulier, le Martian Manhunter se montra extrêmement friand des biscuits Choco ou Oreo, en partie à cause de l'influence de Captain Marvel.

Blue Beetle II et Booster Gold prirent alors un malin plaisir à cacher lesdits biscuits, plaisanterie qui finit toujours très mal pour eux. Durant l'une des premières missions de la JLI, J'Onn combattit un virus intelligent et le garda prisonnier dans ses cellules grâce à la magie de Dr Fate IV. Tout se déroula parfaitement pendant des mois jusqu'à ce que le virus ne mette à mal le blocage mental. Pris de peur à l'apparition du feu d'H'Ronmeer, le Martian Manhunter fila chez le Dr Erdel, qui s'avéra être toujours vivant et lui révéla toute la vérité sur ses origines. Après avoir reconstruit le téléporteur qui l'avait amené sur Terre, il s'en servit pour retourner sur Mars et faire face au dieu. A la suite d'un jeu du chat et de la souris, J'Onn en vint finalement à comprendre qu'H'Ronmeer est plus le protecteur des défunts que la personnification de la mort en saisissant qu'il doit recouvrer tous ses souvenirs afin de restaurer le lien télépathique avec les esprits de ses congénères tués et ainsi que ces dernier puissent passer dans l'au-delà. Ce séjour sur sa planète natale lui donna la paix intérieure maintenant que J'Onn savait réellement qui il était et d'où il venait. Par conséquent, lorsque la JLI fut dissoute, le Martian Manhunter démissionna et quitta la Terre pour méditer sur son avenir. A son retour, il rencontra le magicien Bloodwynd et tenta de l'aider à contrôler son bijou de sang mais tomba sous l'emprise mentale du démon Rott qui habitait la gemme.

Il fut de cette façon contraint de prendre l'apparence et la personnalité de Bloodwynd tandis que l'authentique fut aspiré par le bijou. Au sein de la Ligue de Justice de Détroit, il se fit passer pour le magicien pendant des mois. Toutefois Blue Beetle nourrit des soupçons à son encontre, notamment à cause de sa « bizarre » vulnérabilité au feu, et finalement Rott fut vaincu par la Ligue, permettant à J'Onn et Bloodwyn de recouvrer leur liberté grâce à l'intervention d'Atom II et de Ray II. Lors de la recréation de la Ligue d'origine à Détroit, J'Onn prit également la tête de la formation et se rapprocha d'une jeune fugueuse Gypsy au point de la traiter comme sa fille. Ainsi il usa du « Grand Don » pour la protéger de Despero en faisant croire à ce dernier qu'il avait détruit la Terre et tous ses habitants. Effondré par sa mort en mission avec le Conglomérat, J'Onn pria alors H'Ronmeer de la ressusciter et son dieu l'exauça. Après que Steel II et Vibe eurent été tués à la suite d'attaques d'androïdes du Professeur Ivo, il dissout la Ligue de Justice. Mandaté par l'ONU pour prendre la tête de la [Force d'Assaut de la Ligue de Justice], J'Onn J'Onzz se montra assez dur avec ses partenaires, l'équipe étant conçue comme un centre d'entraînement pour les super-héros débutants, jusqu'à la fin du groupe. Lorsque Docteur Destinée et une entité connue sous le nom de Know Man tentèrent d'envelopper la Terre dans une sorte de rêve, le Martian Manhunter se retrouva dans une recréation artificielle de Mars avec sa femme et sa fille.

En dépit de ses amis qui l'informèrent du caractère onirique de cette vie, J'Onn décida d'y demeurer, ne pouvant se résoudre à perdre sa famille une seconde fois, même si elle n'était pas réelle. Malheureusement ce paradis fut finalement détruit par un gang d'agents de Know Man, drame qui lui fit perdre la paix intérieure. La Ligue se reforma ensuite pour contrer l'Hyperclan, un groupe de cinq Martiens Blancs qui se fit passer pour des héros pour discréditer ceux de la Terre et ainsi l'envahir plus facilement. En raison de son expérience passée avec ses cousins, J'Onn J'Onzz fut la clé pour les défaire, allant presque à se sacrifier. Finalement, en vue de les punir et de prévenir toute menace ultérieure, il usa de sa télépathie pour effacer leurs souvenirs et leur faire endosser l'identité de simples humains. Plus tard le DEO trouva et publia une liste des identités secrètes de J'Onn J'Onzz utilisées à travers le globe en en laissant que peu d'intactes. Par la suite le passé du Limier Martien revint à nouveau le hanter à trois reprises : tout d'abord il découvrit les restes de son ancêtre J'ahrl J'onzz dans une tombe sous un sphinx en Egypte par un groupe de Martiens Verts venus sur Terre il y a des siècles après la défaite des Martiens Blancs pour constater sur Terre le résultat de manipulations génétiques opérées par leurs cousins sur des êtres humains, lesquelles leur donnèrent une propension pour la télépathie et d'autres capacités mentales. Ses explorateurs se découvrirent mourants et transférèrent pour survivre toute leur conscience dans des hôtes terriens appropriés en sacrifiant l'esprit de ceux-ci.

J'ahrl J'onzz s'opposa à eux, ce qui lui valut de finir dans une tombe tandis que ses congénères influencèrent la science et la religion égyptiennes sous la forme de divinités et d'humains. La forme des pyramides était d'ailleurs inspirée des habitations martiennes traditionnelles. J'Onn J'Onzz traqua le sept survivants, incarnés par des hôtes métahumains : K'ar K'arlis, guerrier et botaniste, Ch'all Ch'andrum, chef, savant, philosophe et expert en psychisme et des concepts de dualité, Syr'ria S'omm, danseuse et docteur en médecine spécialisé en médecine biologique, Sh'imann K'amm, musicienne et spécialiste de la physique des quanta, S'iff S'lonn, voyante, botaniste et maîtresse en génétique et ADN, V'ok V'ira'an, ingénieur et poète, et N'il Z'ohrn, théologien et géophysicien. Lors de la bataille, tous furent tués mais Ch'all Ch'andrum pourrait avoir transféré sa conscience avant sa mort. Ensuite son frère vint sur Terre pour se venger de lui, sous le nom de Malefic, prenant toutes les identités secrètes terrestres du héros pour attaquer ses proches, bien décidé à finir son travail d'extermination de son peuple. Il tenta aussi de modifier la Terre pour la rapprocher de Mars et de retourner les autres membres de la Ligue de Justice contre J'Onn en leur faisant croire que celui-ci torturait Jemm. Seul contre tous, J'Onn exécuta un plan risqué pour s'innocenter et mettre son jumeau hors d'état de nuire : avec sa vision martienne, il entailla son bras droit et le téléporta à sa base de Z'onn Zo'rr en Arctique et combattit Malefic dans un vaisseau spatial, qui s'entoura d'un halo du feu pour se protéger, mais le héros le vainquit en l'envoyant dans le Soleil après avoir restauré mentalement sa télépathie et la vulnérabilité aux flammes qui allait de pair tandis qu'il projeta de se régénérer à partir de son bras amputé et laissé sur Terre, les cellules martiennes conservant l'esprit.

Promis à une mort certaine, il fut cependant sauvé in extremis par Superman mais garda un temps des séquelles du traumatisme en perdant son métamorphisme. Sa seule peur était et restait le feu : c'était la crainte commune à tous ceux de sa race, mais cette peur ne faisait qu'augmenter avec le temps. Scorch vint alors lui demander son aide pour tenter de donner un sens à ses souvenirs confus, à cause d'un effet secondaire des manipulations de la réalité par le Joker, lui offrant en échange son aide pour surmonter sa peur du feu et finalement ils s'éprirent l'un de l'autre. Malheureusement la pyrophobie des Martiens était un mécanisme de sauvegarde instauré vingt millénaires auparavant par les Gardiens de l'Univers par des manipulations génétiques, qui aboutirent également à la naissance de deux espèces différentes afin de mettre fin au danger représenté par ce peuple à cette lointaine époque, où il était une menace de grande ampleur en raison de sa puissance et de sa soif de destruction, anéantissant des planètes entières pour se reproduire. Après être venu à bout de sa peur du feu, le Martian Manhunter fut ainsi possédé par son ancêtre maléfique Fernus, la Brûlure. Dotés de tous pouvoirs accrus de son hôte comme une force et une télépathie supérieures et la capacité de faire phaser les autres et se reconstituer d'une destruction presque totale en plus de la pyrokinésie et une totale invulnérabilité au feu, il tint facilement tête à la Ligue de Justice.

Fernus nourrit cependant une haine particulière pour Vandal Savage et Green Lantern V, en raison de sa mémoire génétique qui lui rappela que le premier avait tué l'un des siens autrefois et que le deuxième était affilié aux Oans. Face à la réticence de Scorch pour détruire un village anonyme, il décida en fin de compte de faire de la Terre un véritable enfer grâce à son arsenal nucléaire, comptant le lancer sur le Japon mais ce plan fut contrecarré par la Ligue de Justice. Cette dernière en voulant recruter les Martiens Blancs, découvrit qu'ils avaient tous été tués. Fernus mit alors le feu à la ville de Chongjin en Corée et tenta d'en absorber les flammes pour se reproduire lorsque les super-héros l'attaquèrent et sauvèrent les habitants. Il les vainquit facilement grâce à sa télépathie et seul Plastic Man, sur lequel ses attaques mentales n'avait aucun effet, put le défaire. Finalement Manitou Raven projeta plusieurs de ses partenaires dans le plan astral pour séparer la psyché de J'Onn de la Brûlure. Quant à Scorch, elle tenta d'absorber les flammes issues de l'explosion nucléaire causée par Fernus, et atteint alors ses limites, tombant dans un coma, supposé irréversible, car aucun traitement médical ne put l'en sortir. Après avoir détruit Fernus, le Martian Manhunter se repentit pour le pyrokinésiste et déclara à Superman que son aversion pour le feu avait changé : il était désormais invulnérable aux flammes à moins qu'elles ne soient de nature psychique ou magique, comme celles de la passion.

Enfin, un employé de S.T.A.R. Labs contacta l'agent William Dyer du DEO, l'un des nombreux alias de J'Onn, pour l'informer avoir en sa possession un Kuru, un pendentif appartenant aux Martiens Verts et contenant l'histoire de leur espèce. Déterminé à élucider ce mystère, il reçut peu après un message télépathique l'appelant à l'aide d'un Martien Roh'Kar, qui faisait partie d'un groupe retenu prisonnier depuis des décennies par le Département de la Sécurité Intérieure qui se livra à des expériences sur eux, n'hésitant pas à les disséquer. J'Onn découvrit qu'ils avaient été capturés par une Martienne Verte qui les avait vendu ensuite au gouvernement américain en les maintenant en état d'être étudiés. Les scientifiques terriens espéraient ainsi trouver un moyen de se défendre contre eux avec des armes spécialement conçues d'après leurs pouvoirs. Le Martian Manhunter réussit finalement à rencontrer Roh'Kar qui fut abattu peu après par un tueur à gages. Mais avant de mourir le Martien Blanc eut le temps de lui révéler l'emplacement de son ancienne prison. A New York, étant conscientes de l'arrivée imminente du super-héros, les personnes incriminées commencèrent à détruire les preuves de leurs méfaits. A son arrivée, J'Onn J'Onzz vit cinq autres Martiens Verts qui s'étaient évadés : le jeune Till'all, son père Mica'kel, un policier avec un seul oeil, Telok'Telar, un collègue Manhunter, Dal'en, un scientifique, et J'orneel Sy'rann, un ancien.

Il les amena dans l'une de ses résidences, un appartement dans un immeuble de grand standing. Ses investigations le menèrent ensuite à Sara Moore, une jeune femme dont l'ex-petit ami avait trouvé le pendentif Kuru et qui est donc maintenant en danger. Par ailleurs, il ne fallut pas longtemps aux hommes de Keane, le directeur du Département de la Sécurité Intérieure pour retrouver les évadés martiens qui furent obligés de se réfugier dans une autre maison de J'Onn dans la campagne de Pennsylvannie. Malheureusement Sy'rann fut tué, et, en récupérant sa dépouille pour procéder au rituel de purification martien, le Martian Manhunter découvrit qu'il n'avait pas été tué par un feu « classique » mais pas la malédiction d'H'Ronmeer, laquelle n'avait pu être conçue que par ou avec l'aide d'un Martien Vert, ce qui lui laissa penser qu'on cherchait un moyen de le tuer et que ses congénères avaient été utilisés comme cobayes dans ce but. Lorsque Dal'en tomba peu après malade, il découvrit une effroyable vérité : ses « frères »étaient en réalité des Martiens Blancs. Tous reprirent rapidement leur forme véritable et J'Onn fut forcé de les vaincre. Certains recouvrirent des souvenirs de leur enlèvement sur Mars et en crurent responsable le Martian Manhunter. Ce dernier réussit par télépathie à plonger Dal'en et Telok'Telar dans le coma mais cela ne suffit pas contre Mica'kel, qui mourut dans une explosion. Les soupçons de J'Onn l'amenèrent à croire que Keane était le Martien Vert traître mais découvrit finalement que la personne qui tirait les ficelles en coulisse était Sara Moore, Cay'an, de son vrai nom.

Haïssant les Martiens Blancs, elle n'avait eu aucune scrupule à les réduire en esclavage mais lorsque son peuple fut décimé par la malédiction d'H'Ronmeer, sa haine se tourna vers J'Onn J'Onzz, pour ne pas avoir empêché l'épidémie. Aucun ne réussit à prendre le dessus sur l'autre lors du combat qui s'ensuivit et ils furent séparés par une étrange force externe avant la disparition de Cay'an. Till'all était le seul être encore libre et le Martian Manhunter l'amena en lieu sûr au sein de ses amis de la JLA. Peu après Keane confirma dans une discussion qu'il y avait encore plus de Martiens sous la garde du Département de la Sécurité Intérieure qui pourraient déplacés ailleurs. Plus tard, J'Onn fut temporairement réduit en une masse gélatineuse par un appareil de Owlman I lorsque la Ligue de Justice affronta le Syndicat du Crime mais participa ensuite à l'assaut contre les Qwardiens. Peu après la dissolution de la Ligue, lors d'« Infinite Crisis » il resta seul au sein de la Tour de Garde lorsqu'elle explosa, détruite par Superboy Prime. Toutefois le Martien survécut sur le plan astral duquel il contacta Manitou Dawn pour prévenir l'équipe de l'arrivée d'une grande menace. Cette dernière s'avéra être celle incarnée par Superman de Terre 2, Alexander Luthor Jr et Superboy Prime, qui l'avait auparavant neutralisé avec sa thermovision, le trio voulant recrér la Terre 2. Dans ce but le jeune Luthor l'utilisa Lady Quark, Ray II, Power Girl, Nightshade, Black Adam et Breach pour activer la machine basée sur l'Anti-Monitor pour rescinder l'Univers.

Après sa libération par Wonder Girl II, Superboy et Nightwing, il coordonna avec Oracle les troupes de héros lors de la bataille de Metropolis contre la Société Secrète des Super-Vilains avant de se lancer avec les autres super-héros sachant voler à la poursuite de Superboy Prime. Toutefois il retint Power Girl lorsqu'elle voulut suivre les deux Supermen, partis affronter seuls leur double juvénile. Lors de "52", après avoir érigé un mémorial en l'honneur de ses camarades morts au combat, et, pour venger la mort de Blue Beetle II, J'Onn fit tout son possible, en usant notamment de son métamorphisme pour infiltrer Washington en se faisant passer pour le Secrétaire d'Etat Kakalios, pour faire disparaître l'organisation [Checkmate]. Il parvint finalement à la faire dissoudre mais après l'échec catastrophique de la Ligue de Justice de Firestorm II elle refit surface sous l'autorité de l'ONU. Au terme du crossover, J'Onn figura, avec un nouveau costume, parmi les nombreux héros qui tentèrent d'arrêter Black Adam, devenu incontrôlable après la mort de sa famille. "Un an après", J'Onn J'onzz ne rejoignit pas de façon surprenante la Ligue de Justice tout juste reformée mais les Outsiders. Travaillant sous couverture tour à tour pour Checkmate et Batman, il se fit passer pour le Roi Noir, Taleb Beni Khalid, et aida les autres membres de l'organisation à déposer la Reine Blanche, Amanda Waller.

Lorsque les super-vilains commencèrent à faire l'objet de véritables rafles par l'Escadron Suicide pour être exilés sur une lointaine planète, il se fit passer à la demande de Batman pour Blockbuster III afin de savoir où les criminels étaient envoyés. Mais le tunnel de téléportation fut dévié avant d'arriver à la destination prévue, amenant les passagers à un autre endroit inconnu de tous. Finalement démasqué et laissé sur une planète étrangère, lors de "Final Crisis", J'Onn fut téléporté sur Terre via un tunnel boom et neutralisé par des pyrotranquillisants avant d'être tué par Balance avec son bâton enflammé. Il se défendit tout malgré tout vaillamment en créant télépathiquement l'illusion d'une attaque par plusieurs de la Ligue, vivants ou décédés et, dans ses derniers instants, émit un message mental à l'équipe. La nuit, après la découverte de son corps, Superman, Batman, Green Lantern II, Gypsy et Black Canary II se souvinrent en même temps dans leurs sommeils d'une partie de l'histoire de sa vie. Son dernier mot avant de mourir fut le nom de sa femme et tous ses amis le pleurèrent lors de son enterrement sur Mars lors duquel Superman prononça son éloge funèbre et Batman mit dans sa tombe un biscuit Oreo.

Lors de "Blackest Night", il fut choisi par un anneau de pouvoir noir qui le fit revenir à l'état de zombie au sein du Corps des Black Lantern. Le Martian Manhunter attaqua peu après Flash II et Green Lantern II alors qu'ils se recueillaient sur la tombe de Batman. Pour le vaincre Barry Allen mélangea des produits chimiques inflammables, le disulfure de carbone, l'hexane et le méthanol tandis qu'Hal Jordan les fit brûler avec son anneau, créant une fournaise dont l'Homme le plus Rapide du Monde empêcha la propagation en générant un vortex. Mais l'anneau de pouvoir noir de J'Onn J'Onzz lui permit de survivre et il refit surface avec les zombies de Hawkman I, Hawkgirl II, Elongated Man, Firestorm et Sue Dibny.

A la fin de « Blackest Night », il fut l'une des douze personnes ressuscitées par les anneaux de pouvoir régurgités par Black Hand. Lors de « Brightest Day », on apprit que J'Onn J'Onzz était reparti pour Mars peu de temps après son retour à la vie. Il fut un temps en colère en constatant que sa femme et sa fille n'était pas revenues mais se calma en percevant les pensées de Flash II et d'Aquaman. Il entreprit ensuite de redonner vie à sa planète natale grâce à un aquifère découvert dans les profondeurs de son monde lorsque Green Lantern II et Green Lantern III vinrent lui rendre visite dans sa pyramide et lui apportèrent ses biscuits préférés et du lait pour lui souhaiter la bienvenue parmi les vivants. Après le départ de ses amis, alors qu'il venait l'énorme bloc de glace précité au Pôle Nord de Mars et observait la pousse d'une plante, il reçut violemment des images télépathiques de ses mains en train d'étrangler le Dr Erdel et d'une jeune femme à terre à côté, laps de temps pendant lequel le Martien reprit partiellement son apparence de Black Lantern. Intrigué, il vola vers la Terre pour retrouver la femme de sa vision. Dans la tombe de son défunt ami, J'Onn découvrit une vieille photo dédicacée par la fille de celui-ci et ainsi l'identité de celle qu'il recherchait, Melissa Erdel. Il la retrouva à Mount Hope, une maison de retraite de Denver et, sous l'apparence d'Erdel, la vieille dame, qui croyait rêver, lui reparla de la nuit de son arrivée sur Terre.

Avec son accord, le super-héros lui fit revivre ce souvenir et découvrit alors par télépathie que le Dr Erdel avait fait venir accidentellement avant lui, un autre Martien, lequel avait fait des ravages dans le laboratoires avant de s'enfuir. Son enquête le mena ensuite à la morgue de Rockland County, à Pearl River, New York, où se trouvaient les cadavres d'un père et de ses enfants sauvagement assassinés. Après avoir relevé un poil de chien sur un vêtement des victimes, il alla sonder l'esprit de l'animal, amené au refuge pour animaux du comté, et vit ainsi la vérité sur le massacre de la famille, perpétré par une congénère qui avait pris forme humaine. De retour dans les ruines du laboratoire du Dr Erdel, J'Onn découvrit qu'il touchait mourrait jusqu'à ce qu'il voit un écureuil bien vivant. Après avoir vérifié que les Martiens Blancs retenus dans la Zone Immobile y étaient toujours au complet, il passa voir Oracle à Gotham City pour retrouver trace de meurtres commis de la même manière. Barbara Gordon en détecta une douzaine qui avaient eu lieu peu après l'arrivée du Limier Martien sur Terre durant des décennies mais classées si profondément que le public n'en avait jamais eu connaissance. Le mode opératoire sembla alors familier à J'Onn qui chercha aussitôt à contacter Miss Martian. Comme elle n'était pas avec les autres Teen Titans et ne répondait pas à ses appels télépathiques, il se rendit chez sa jeune congénère dans le désert du Tanami en Australie et la retrouva grièvement blessée, pendue par des câbles à sa pyramide.

Alors que J'Onn lui disait de se concentrer sur ses pensées, il eut une vision de l'Entité Blanche de la Vie lui disant « Brûle-le. Brûle tout. Brûle tout ça. » et quand ce fut fini, les blessures de M'Gann étaient parties.

Album photos